Page d'accueilA la UneCombien dépensent les Français chaque mois en produits frais ?

Combien dépensent les Français chaque mois en produits frais ?

Les produits frais trop chers selon les Français.

Conso. La plupart des consommateurs français achètent leurs poissons, fruits et légumes ou encore viandes en grandes surfaces. Exceptée la boulangerie, tous les produits frais sont considérés trop chers par la population hexagonale.

Les dépenses mensuelles pour les produits frais des Français s’élèvent à 182 euros en moyenne par mois. Fruits et légumes, poissons, viandes, fromages… Selon une étude d’OpinionWay publiée mardi par Bizerba, le spécialiste de l’industrie et de la distribution, le tiers des consommateurs français affirme aujourd’hui consommer plus de produits frais qu’en 2011. Cette étude révèle que 59 % des personnes sondées souhaitent « s’alimenter plus sainement. » Mais ce mode de vie sain n’explique pas tout : 28% des interrogés déclarent vouloir cuisiner plus, tandis que 45 % d’entre eux expliquent vouloir diminuer leur consommation de produits industriels, surement à cause des multiples scandales alimentaires qui ont perturbé le monde agroalimentaire ces dernières années.

Les GMS, premier lieu d’achat des produits frais

Mais une grande disparité marque cet acte d’achat. La directrice retail de Bizerba France, Barbara Sarre-Deroubaix, précise que « ce budget moyen cache de grands écarts entre les ménages, car pour environ 30 % d’entre eux, ces produits sont un luxe. » En effet, environ 34 % des interrogés dépensent réellement moins de 100 euros en produits frais par mois, quand 21 % d’entre eux y dédient un budget dépassant 300 euros. Ce sont les Franciliens (198 euros) et les seniors de plus de 65 ans (252 euros en moyenne) qui investissent davantage dans l’achat de produits frais. Les cadres (192 euros) dépensent beaucoup plus que les ouvriers (147 euros). « Le niveau de revenus pèse évidemment beaucoup sur la consommation de produits frais », poursuit Barbara Sarre-Deroubaix. L’étude souligne que le prix est le premier frein à l’achat de ces aliments, devant l’aspect visuel et la qualité.

La responsable relève que, « quel que soit leur niveau de revenus, les Français considèrent que les produits frais sont trop chers. » Par conséquent, 69 % des Français considèrent par exemple que les poissons sont trop onéreux. Même chose pour la viande (68 %). Seul les produits de boulangerie-pâtisserie ne semblent pas être vendus à des prix excessifs. Certainement freinés par les prix élevés dans les petits commerces de proximité, les Français préfèrent se diriger vers les grandes surfaces. « Cela peut paraître surprenant mais les grandes et moyennes surfaces sont perçues très positivement du point de vue du rapport qualité-prix », affirme Barbara Sarre-Deroubaix. « Il faut dire que les grandes et moyennes surfaces françaises ont beaucoup investi pour améliorer leurs rayons frais », poursuit-elle.

Les Français craquent pour les produits emballés

E. Leclerc a confirmé cette stratégie par son concours du meilleur boucher qui a été organisé cette année. Mais aussi Carrefour, en remodelant ses supermarchés autour de la « zone marché » avec son enseigne Contact Marché. Auchan ou Intermarché ont également entrepris un grand réarrangement de leurs magasins. Enfin, si les consommateurs préfèrent les produits frais à la coupe ou en vrac pour leurs bénéfices pour la santé (82 %), leur qualité (82 %) et leur saveur (84 %), ils ne boudent pour autant les mets pré-emballés. Les emballages les rassurent en effet par les informations imprimées sur les étiquettes : valeurs nutritionnelles, allergènes (73 %), origine des produits (64 %), date d’expiration du produit (75 %), etc.

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Noter cet article: