HomeA la UneLes circuits courts, l’avenir de l’agro ?

Les circuits courts, l’avenir de l’agro ?

[quote]Conso. Le circuit court séduit de plus en plus de consommateurs en France, mais également de producteurs. Une nouvelle façon de consommer qui a ses avantages.[/quote]

circuit court agroalimentaire

Acheter directement ses produits alimentaires chez le producteur ou passer par un seul intermédiaire ? Ce mode de consommation revient en force en France. Le circuit court serait-il l’avenir de l’agroalimentaire en France ?

Les consommateurs se disent prêts à consommer local 

Les attentes des consommateurs se sont développées avec les différentes crises économiques et écologiques auxquelles nous sommes confrontés. En effet, un sondage récent fait par France TV montre que 86,4 % des consommateurs sont prêts à favoriser les circuits courts, au détriment d’une grande distribution dont la guerre des prix déplaît. Ces consommateurs sont aujourd’hui à la recherche de la qualité, tout en étant attentifs aux prix. Ils consomment davantage de produits du terroir, de produits bio et locaux, pour avoir dans leurs assiettes des aliments plus frais et avec un meilleur goût. Les Français préfèrent aussi ce circuit qui permet de booster l’économie locale et de contribuer au développement de l’emploi et à la préservation de l’environnement.

Le circuit court est en effet synonyme de marges plus importantes pour les agriculteurs. Les Schweitzer, des éleveurs de porc, ont par exemple conçu leur propre réseau de vente, ce qui leur a permis de réaliser 40 % de leur chiffre d’affaires en dehors des grandes surfaces. « La vente en direct était un moyen d’être au plus près des besoins des consommateurs, d’établir un climat de confiance, mais ça nous a aussi permis de mieux gérer notre rapport à la grande distribution », explique Thierry Schweitzer, dans une interview à L’Expansion.

Des bienfaits pour l’environnement 

Les circuits courts, c’est aussi un moyen de sauvegarder notre planète. Le secteur agroalimentaire est à lui seul responsable de 30 % des émissions de gaz à effet de serre. Les circuits courts permettent de diminuer les emballages, de réduire le conditionnement et les kilomètres parcourus par différents moyens de transport : avions, camions ou bateaux, les plus polluants. Les agriculteurs utilisent des pratiques plus écologiques — agriculture raisonnée, agriculture biologique —, ce qui tranche avec les méthodes intensives utilisées dans la production destinée à la grande distribution. Ainsi, le circuit court s’annonce plus respectueux des enjeux environnementaux qui s’imposent, petit à petit, dans le secteur agroalimentaire.

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: