Page d'accueilActualitésEconomieLe champagne reprend des couleurs à l’international

Le champagne reprend des couleurs à l’international

champagne exportations.

Le champagne a de nouveau la cote aux Etats-Unis, au Japon et en Australie. Les ventes à l’étranger ont permis aux producteurs de finalement réaliser une année 2016 convenable.

Selon le Comité interprofessionnel du vin et Champagne (CIVC), la vente de bouteilles de champagne a enregistré une baisse de 1,3 % sur les neuf premiers mois de l’année 2016 et 0,7 % sur douze mois glissants. Mais, pour autant, les producteurs ont vécu une année 2016 plutôt heureuse. Une catégorie d’acteurs, à savoir les grandes maisons, tire son épingle du jeu. Ces grandes maisons ont su profiter de la très forte demande de la grande exportation hors d’Europe, notamment aux Etats-Unis, au Japon ou encore en Australie. Selon le Comité interprofessionnel, la clientèle de ces pays est « davantage prête à payer un prix élevé pour du vin lié à la France, à ses valeurs et à son image. » Ces trois pays ont assuré à eux seuls plus de 80 % de la croissance de la Champagne l’année dernière puisque les ventes y ont enregistrés une hausse, respectivement, de 7,1 %, 13,1 % et de 24,3 % en 2015 en volume et ce malgré la concurrence de plus en plus rudes des vins effervescents italiens et espagnols. La tendance se poursuit encore cette année où les expéditions à la grande exportation ont augmenté de 9 % sur les six premiers mois de 2016 et les ventes en Europe ont progressé de 5% tandis que le marché français a reculé de 1%. Une tendance qui pousse les grandes maisons à l’instar de LVMH, Pernod Ricard et Laurent-Perrier, qui détiennent aujourd’hui plus de 70 % du marché total, à développer leurs cuvées haut de gamme.

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Noter cet article: