Page d'accueilActualitésEconomieCasino, le groupe de Jean-Charles Naouri, relève ses objectifs de rentabilité pour 2017

Casino, le groupe de Jean-Charles Naouri, relève ses objectifs de rentabilité pour 2017

jean charles naouri et les chiffres de casino en 2017

Casino vient de publier ses chiffres du premier semestre 2017. Malgré la conjoncture, les voyants sont au vert pour le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri qui a donc décidé de revoir à la hausse ses objectifs de rentabilité pour l’année en cours.

Le succès des différentes enseignes en France et le redressement au Brésil ont joué, cette année, en la faveur du groupe Casino qui a connu un premier semestre fructueux. Le groupe de Jean-Charles Naouri a en effet enregistré un résultat opérationnel courant (ROC) en hausse, pour les six premiers mois de l’année 2017, de 65,6 %, à 466 millions d’euros. Selon l’AFP, le groupe français de distribution récolte ainsi « les premiers fruits de ses plans d’actions. » De bon augure pour le prochain semestre : les objectifs annuels de croissance de ROC ont été relevés à « au moins 20 % », alors que le groupe tablait sur une hausse de 10 % il y a encore quelques mois. Rien que pour la France, où le ROC a progressé de 42,9 %, à 121 millions d’euros, les objectifs de progression en distribution alimentaire sont désormais estimés à plus de 15 %.

De très bons résultats en France, mais également en Amérique Latine

Des performances intéressantes, notamment en France où le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri s’est appuyé sur une politique forte sur les enseignes urbaines et qualitatives comme Monoprix, Franprix ou encore les supermarchés Casino. En Amérique Latine, et plus particulièrement au Brésil, alors que la baisse de l’inflation alimentaire s’est poursuivie, là aussi, le groupe français a enregistré des performances intéressantes, notamment concernant les activités de distribution alimentaire dont les performances ont bondi de 76,4 %, à 364 millions d’euros, pour des ventes en hausse de 23,84 %, à 8,46 milliards d’euros, indique encore l’AFP. De bon résultats particulièrement dus au « développement soutenu du cash & carry, au succès des plans de relance des hypermarchés au Brésil et la croissance des ventes totales d’Exito », résume le groupe dans un communiqué. Au total, Casino a vu son chiffre d’affaires augmenter de 9,7 % par rapport au premier semestre 2016, à 18,6 milliards d’euros.

Ouvertures de points de vente, développement : la stratégie de Jean-Charles Naouri pour 2017

Ces bons résultats opérationnels s’expliquent notamment, toujours selon le communiqué du groupe Casino, par « des formats différenciants, qui s’adaptent aux nouvelles tendances de consommation », « une offre plus qualitative, davantage orientée vers les produits frais », mais également par « de nombreuses innovations dans les services, y compris dans la vente en ligne et les actions de vente cross canal. » De quoi relever les objectifs de rentabilité pour 2017. Casino prévient en effet qu’il « relève sa guidance de croissance du résultat opérationnel courant consolidé à au moins 20 %. » Sur le terrain, cela devrait se concrétiser par l’ouverture d’une soixantaine de points de vente (Monoprix et Franprix), mais également par un développement de Cdiscount avec notamment une augmentation du nombre de références et des livraisons plus rapides.

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Noter cet article: