HomeA la UneLes camemberts Gillot intègrent le mouvement antigaspi

Les camemberts Gillot intègrent le mouvement antigaspi

[quote]Conso. L’appellation « Gueules cassées », lancée par un collectif pour les fruits et légumes, sera désormais apposée sur les camemberts de deuxième choix de la fromagerie Gillot.[/quote]

Gillot

Le mouvement antigaspi compte désormais dans ses rangs les camemberts Gillot – produits par la fromagerie du même nom, qui produit chaque année 3 500 tonnes de fromages, dont 1 700 tonnes de camemberts AOP fabriqués avec du lait normand –, qui intègre l’appellation « Gueules cassées. » Lancée en janvier 2015 pour les fruits et légumes « moches, mais bons » par le collectif « Gueules cassées », cette appellation a pour objectif de réduire le gaspillage en France, en proposant aux consommateurs des produits de second choix à prix cassés. En France, 17 millions de tonnes de produits comestibles sont jetés parce qu’ils ne répondent pas aux cahiers des charges de la grande distribution.

10 % de la production déjà déclassée

Et après les fruits et légumes, c’est donc la fromagerie Gillot qui se lance dans la lutte antigaspi, un mouvement mondial. Elle proposera désormais ses camemberts de deuxième choix – c’est-à-dire moins esthétiques mais tout aussi bons – sous l’appellation « Gueules cassées. » Un plus pour le consommateur, mais aussi pour le producteur : « 10 % de notre production est déjà déclassée en deuxième choix afin d’apporter aux consommateurs des produits de qualité irréprochable. Le concept des gueules cassées est intéressant, car il apporte une dimension positive aux produits déclassés », affirme Emilie Fléchard, directrice adjointe de la fromagerie Gillot. Le camembert « Gueules cassées » devrait être vendu aux deux-tiers de son prix initial.

Les camemberts Gillot rejoignent les « Gueules cassées » (ici)

Les articles dans la même thématique

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: