Page d'accueilActualitésEconomieLe bio a (toujours) le vent en poupe

Le bio a (toujours) le vent en poupe

Label agriculture bio.

Le bio continue son petit bonhomme de chemin en s’imposant de plus en plus dans les habitudes de consommation des Français. Conséquence : le secteur enregistre une croissance historique.

Selon une étude réalisée par le cabinet Asterès pour Natexbio, la Fédération des entreprises de transformation et de distribution de produits biologiques et écologiques, les entreprises françaises de transformation de l’agroalimentaire, des cosmétiques, des compléments alimentaires, des produits d’hygiène comme des textile bio ont enregistrées une croissance historique durant ces deux dernières années. L’agroalimentaire est incontestablement le secteur qui a enregistré la plus haute croissance avec une augmentation des chiffres d’affaires des entreprises de transformation agroalimentaire à deux chiffres. En effet ces dernières ont enregistré au cours de l’année 2014 une augmentation de +18 % et +15 % en 2015. Cette croissance a naturellement entrainé une augmentation des effectifs qui a dépassé les 11 % entre 2012 et 2015.

Consommer bio : une tendance de fond

Ces entreprises ont également connu un véritable engouement de la part des investisseurs qui n’ont pas hésité à augmenter leurs investissements de plus de 80 % en 2014 et de plus de 50 % en 2015. D’autre part, en 2014 et 2015, 50 % de ses entreprises de transformation agroalimentaire ont lancé un nouveau produit sur le marché. Le secteur des cosmétiques bio n’est pas en reste puisqu’il a connu une progression de 10 % en valeur au cours de l’année 2015. Une croissance qui a également permis une augmentation de plus de 12 % des effectifs. Et 9 entreprises sur 10 ont pu lancé un nouveau produit durant la même année. Le secteur des compléments alimentaire a, quant à lui, connu une hausse de 15% au niveau des ventes en France ainsi qu’une augmentation dans la production qui dépasse les 5% en valeur en 2015 par rapport à 2014.

Par ailleurs, les produits d’entretien bio continuent de séduire de plus en plus de consommateurs. Ainsi, en 2014, un ménage consommateur de bio sur deux a opté pour ce type de produits contre seulement un tiers en 2013. Une progression qui a entrainé une augmentation de la production qui a dépassé les 13% en 2015. Enfin, et malgré une petite hausse de plus de 3%, le secteur du textile bio reste encore fragile en raison du manque de structuration dont il souffre mais aussi à cause de la concurrence particulièrement féroce. La consommation des produits bios est donc devenue une véritable tendance de fond. En 2015, neuf français sur dix ont acheté des produits alimentaires bio, au moins occasionnellement, contre 54 % seulement en 2013 et 65 % des français en consomment de manière régulière (au moins une fois par mois), contre 37 % en 2003.

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Noter cet article: