Page d'accueilA la UneBientôt du café cubain dans les capsules Nespresso

Bientôt du café cubain dans les capsules Nespresso

nespresso

Evénement. Pour la premier fois depuis les années 1960, du café cubain va être importé aux Etats-Unis. C’est Nespresso qui le proposera dans ses capsules.

C’est presque un événement politique avant d’être une information économique… Après plus d’un demi-siècle d’embargo, Cuba va devenir très prochainement l’un des fournisseurs de café des Etats-Unis. C’est le géant suisse de l’agroalimentaire Nestlé qui vient de l’annoncer : la firme compte importer du café produit à Cuba sur le sol américain, via l’intermédiaire de sa marque Nespresso. Et la marque suisse ne veut pas faire les choses à moitié : les célèbres capsules seront estampillées « made in Cuba. » En effet, c’est un grand cru baptisé « Cuban Nespresso Grand Cru le Cafecito de Cuba » que Nespresso mettra en vente dès l’automne prochain.

Du commerce équitable

Est-ce le début de la normalisation économique entre les Etats-Unis et Cuba ? En tout cas, cela y ressemble. Depuis 1962, un embargo bloque les exportations de produits de l’île vers l’Amérique. A l’automne, Nestlé fera un premier essai avec le café cubain, pour une édition qui sera limitée dans le temps. Un test grandeur nature avant, pourquoi pas, de proposer le café cubain sur du long terme. Une opération que Nestlé veut équitable : la firme s’est engagée à pratiquer des prix justes pour les petits producteurs de l’île des Caraïbes.

Avec cette opération, Nestlé se paie également un gros coup de pub : « Nespresso est excité d’être le premier à importer ce café rare aux Etats-Unis », indique Guillaume Le Cunff, le patron de la marque aux Capsules aux Etats-Unis. Il a fallu, chez Nespresso, être réactifs : ce n’est qu’en avril que le département d’Etat américain a ajouté le café produit à Cuba sur la liste des biens de consommation pouvant être importés sur son sol. « La production de café cubain est de tradition », explique le site Torréfaction d’Auron, qui le définit comme « un grand arabica puissant et équilibré avec un développement en bouche harmonieux. »

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Noter cet article: