Page d'accueilA la UneA l’aloe vera ou au reishi, des vins espagnols innovent

A l’aloe vera ou au reishi, des vins espagnols innovent

Des viticulteurs espagnols innovent, avec des vins à l'aloe vera et au reishi.

Il existe désormais des vins biologiques à l’aloe vera et au reishi, et ils viennent d’Espagne. Cette innovation est motivée par ses créateurs par l’envie de concilier plaisir et santé.

Concevoir un vin bio à base d’aloe vera et de reishi, un champignon d’origine chinoise : telle est l’idée originale qui a été mise en pratique par cinq frères propriétaires d’une cave en Estrémadure, au sud-ouest de l’Espagne, une région réputée pour ses vignobles. Associés à un oenologue, ils ont réussi à produire un vin qui allie plaisir gustatif et propriétés antioxydantes et dégénératives. « Nous sommes ce que nous mangeons mais aussi, ce que nous buvons », souligne José Luis Cruz, l’oenologue, interrogé par EFE Agro.

En fait, deux vins – un blanc et un rouge – ont été créées par ces passionnés. Le rouge, de la variété de raisins tempranillo, est 100% bio et contient du reishi, un champignon utilisé en médecine traditionnelle chinoise aux propriétés thérapeutiques reconnues. Le blanc, quant à lui, est issu d’un cépage local d’Estrémadure – le « cayetana » – et est conçu à partir d’extraits d’aloe vera, une plante aux effets cicatrisants et régénérateurs. « Le vin peut être un instrument privilégié pour introduire des produits naturels et bienfaisants dans notre alimentation », explique l’oenologue.

Des vins qui allient plaisir et santé

Le procédé de production est relativement simple : à partir du vin, les viticulteurs ont introduit une poudre de reishi bio (de son nom latin Ganoderma lucidum) et du jus d’aloe vera. « Nous utilisons uniquement le jus de l’aloe vera car la plante contient de l’aloïne, aux vertus laxatives… et ce n’est pas ce que nous voulons », précise non sans malice José Luiz Cruz, qui rassure toutefois sur les propriétés intactes du jus hormis l’aloïne.

« Ces deux vins sont ce que j’appelle un « plaisir sain » », renchérit Cruz. « L’aloe vera stimule la production d’une flore bactérienne protectrice, qui permet de guérir les ulcères et de purifier l’organisme de ses toxines. Enter autres propriétés », souligne le spécialiste. Le reishi, pour sa part, est préconisé dans les maladies cardiovasculaires, il combat la fatigue et renferme des qualités antioxydantes. L’oenologue va jusqu’à déclarer que ces deux vins « sont les plus sains au monde ». Ils méritent en tout cas d’être testés.

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Noter cet article: