HomeActualitésConsoL’alimentaire tire les prix vers le bas

L’alimentaire tire les prix vers le bas

conso_baisse_prix_alimentaire_agroalimentaire

[quote]Economie : mauvaise nouvelle pour l’industrie agroalimentaire. Selon l’Ania, l’Association nationale des industries alimentaires, l’évolution des prix de l’alimentaire a été négative en 2014 avec une baisse de 0,8%. Il s’agit du recul le plus fort enregistré dans l’Union européenne.[/quote]

conso_baisse_prix_alimentaire_agroalimentaire

Triste record pour l’industrie agroalimentaire en France. Illustration

En 2014, l’évolution des prix de l’alimentaire a enregistré une progression négative. Ainsi, le prix des fruits et légumes a diminué de 4.1%. Pour les boissons sans alcool, la diminution est de 2%. La famille des produits sucrés (confitures, miels, biscuits, chocolat…) a aussi contribué à la baisse des prix avec une diminution de 2 %, celle des condiments également avec 3,3 %.

Prix de l’alimentaire : impact de l’embargo russe

L’Embargo russe incarne un facteur important dans la baisse des prix de l’alimentaire. En réponses aux sanctions de l’Europe et des Etats-Unis, la Russie a décrété, le 7 août 2014, un embargo sur les produits agroalimentaires occidentaux. Cet embargo a ciblé plusieurs produits, notamment : viande, fruits et légumes, poisson, produits laitiers, crustacés et mollusques. Les spiritueux et les vins n’ont pas été concernés par la black list russe. Cette mesure a causé l’engorgement du marché européen avec une baisse des prix des produits agroalimentaires.

Signalons, par ailleurs, que les exportations de la France en produits alimentaires ont reculé de 0,1 %, tandis que les importations ont augmenté de 0,9 %. Les prix agricoles ont diminué de 4,5 % en 2014, ceux de l’industrie agroalimentaire de 2,1 % et ceux de la distribution de 0,4 %. En effet, lorsque la consommation stagne, les distributeurs baissent les prix pour stimuler l’achat. En cas de crise, gagner des parts de marché est la seule solution pour faire croître ses ventes.

Les prix de l’alimentaire rattrapés par la déflation en France (ici)

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: