Page d'accueilActualitésEvénementAgroecology Europe promeut un modèle alternatif d’agriculture

Agroecology Europe promeut un modèle alternatif d’agriculture

L'association Agroecology Europe a été créée pour promouvoir les échanges d'expériences et de savoirs entre acteurs de l'agriculture.

Association. Fondée par des scientifiques européens, Agroecology Europe s’est dotée d’une mission de promotion : diffuser, par l’agroécologie, un modèle d’agriculture et de développement rural alternatifs. 

Agroecology  Europe est une nouvelle association internationale qui a pour vocation de joindre les compétences du monde scientifique et de la société civile au profit du domaine agroécologique. L’association entend « promouvoir la transition vers des systèmes agricoles alimentaires en s’appuyant sur l’analyse, la mise en oeuvre, le développement et la promotion de l’agroécologie », comme l’a indiqué Francisco Javier Sans, directeur du master d’agriculture écologique et responsable du groupe de recherche en écologie des systèmes agricoles de l’Université de Barcelone. L’association a été créée pour diffuser l’agroécologie dans les secteurs de la production et de l’alimentation et, surtout, dans la société.

F. J. Sans est l’un des 19 fondateurs, issus de dix pays européens, qui ont initié les premières démarches pour la création de l’association sans but lucratif, qui vise à impliquer tous les acteurs intéressés par l’agroécologie : agriculteurs, éleveurs, ONG,… Agroecology Europe prévoit d’organiser son premier congrès en 2017, « pour impulser concrètement cette finalité inclusive et participative », a ajouté l’universitaire espagnol.

« Une science, une pratique et un mouvement social »

La philosophie d’Agroecology Europe ? « Le tout valant plus que la somme des parties, l’association veut encourager l’interaction entre les acteurs issus du monde scientifique, du terrain et des organisations de la société civile et faciliter les échanges d’expériences, de savoirs et d’initiatives », explique plus avant Sans. Qui continue, en définissant précisément l’agroécologie, une discipline qui étudie les systèmes agraires « mais qui n’est pas pour autant détachée des aspects environnementaux, sociaux et politiques », a tenu à souligner le chercheur. « L’agroécologie est à la fois une science, une pratique et un mouvement social qui embrasse tout le système alimentaire, des sols jusqu’à l’organisation des sociétés humaines », renchérit Sans.

Un des défis qui se présentent aux chercheurs, selon le fondateur espagnol, réside dans « la production de connaissances par la méthodologie de la recherche-action, par les approches holistiques et participatives et par la transdisciplinarité ». L’Allemagne, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la République Tchèque et la Suède composent les pays d’origine des fondateurs de l’association. En France, les représentants d’Agroecology Europe sont Stéphane Bellon, de l’INRA Ecodéveloppement, et Alexandre Wezet, de l’ISARA Lyon.

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Noter cet article: