HomeA la UneAffaire Lactalis : le PDG du groupe présente ses « plus sincères excuses »

Affaire Lactalis : le PDG du groupe présente ses « plus sincères excuses »

Deux mois après le début de l’affaire Lactalis, le PDG du groupe laitier est revenu sur les conclusions de son enquête interne et promet des mesures importantes.

« Auprès des familles concernées et de nos consommateurs tout d’abord : je vous présente mes plus sincères excuses. » Ces mots sont écrits par Emmanuel Besnier, président directeur général du groupe Lactalis. Dans une lettre ouverte publiée sur le site du groupe laitier, le PDG revient sur l’affaire qui agite le monde de l’agroalimentaire depuis la fin de l’année dernière. Une lettre qui arrive tardivement, mais ce délai est dû, explique le patron de Lactalis, aux « investigations entreprises depuis de nombreuses semaines. » Depuis le début de l’enquête, les distributeurs, l’Etat ou encore Lactalis rejettent leurs responsabilités.

Du côté du géant laitier, l’explication est simple : « l’accident s’explique par des périodes de travaux successives à partir du début 2017, lors du démontage de cloisons et de la réfection des sols dans le bâtiment. » C’est cela qui serait à l’origine de la contamination d’une tour de séchage du site de Craon. Le PDG de Lactalis indique que, « jusqu’aux alertes du 1er décembre, nous ignorions la contamination de certains des produits fabriqués à Craon » et que les « contrôles renforcés depuis cette date et nos investigations pour comprendre les causes révèlent que notre plan de contrôle doit être amélioré. » Le patron proposera, prochainement, « un plan d’actions (…) auprès des autorités concernées. »

Emmanuel Besnier annonce également dans sa lettre ouverte qu’il a « donc pris la décision de cesser l’activité de la Tour 1 » du site et promet qu’il fera « tout ce qui est nécessaire pour que les salariés concernés puissent bénéficier d’une proposition de mobilité dans l’un des sept sites industriels et logistiques du groupe situés dans un rayon de cinquante kilomètres. » Côté clients, Emmanuel Besnier affirme qu’il fera tout pour « restaurer » la confiance. « Le chemin sera long mais nous y parviendrons, j’en suis persuadé », écrit-il. Enfin, le traitement médiatique de l’affaire Lactalis, conclut le PDG, « a profondément impacté la plupart » des collaborateurs du groupe.

Les articles dans la même thématique

FOLLOW US ON:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Rate This Article: