HomeA la UneL’abattoir Doux de Chantonnay peut-il être sauvé ?

L’abattoir Doux de Chantonnay peut-il être sauvé ?

Poulets Doux supermarché.

L’abattoir de Chantonnay, oublié des offres faites à Terrena pour le rachat de Doux, pourrait être repris par le numéro 4 britannique du poulet.

Les offres faites à Terrena semblaient ne pas englober l’abattoir de Chantonnay. Appartenant à Doux, cet abattoir emploie pas moins de 300 salariés, tous inquiets par la liquidation judiciaire de la société. Et si LDC et le groupe saoudien Al Munajem avaient proposé une offre de reprise partielle de la marque française, celle-ci n’incluait pas le fameux abattoir. Mais les employés ont appris une nouvelle plutôt positive : une offre a en effet été déposée par l’industriel volailler anglais Chesterfield poultry. Ce spécialiste du poulet halal pourrait reprendre le site de Chantonnay, le couvoir de L’Oie et l’usine d’aliments des Essarts-en-Bocage.

Une offre qui sauverait 250 emplois

L’offre a été déposée au tribunal de commerce de Rennes. L’abattoir vendéen est dans le viseur de Chesterfield poultry, notamment parce qu’il y a, sur ce site, un véritable savoir-faire en matière de poulet halal. Le groupe anglais propose de reprendre la totalité des actifs et l’ensemble des salariés en CDI de l’abattoir vendéen appartenant à Doux, soit près de 150 personnes. Pour le couvoir Ballis et l’usine de nutrition animale, une centaine de personnes sont concernées par l’offre. De quoi ravir les salariés de l’abattoir de Chantonnay, qui n’intéressait ni LDC ni même MHP, le partenaire ukrainien de Doux qui avait lui aussi fait une offre de reprise de la marque.

Un groupe solvable et solide

Reste cependant à voir si l’offre sera acceptée. Notamment parce qu’il règne sur l’usine de nutrition animale des Essarts un certain doute : celle-ci fait déjà partie de l’offre de LDC. Mais l’arrivée de Chesterfield poultry est jugée sérieuse par le tribunal de commerce. Le numéro 4 anglais de la volaille est donc bien parti pour voir cette offre acceptée, notamment parce qu’il est solvable, sérieux et spécialisé dans le halal. Le groupe britannique réalise 80 millions de livres sterling de chiffre d’affaires. Les syndicats demandent cependant des éclaircissements sur les objectifs de Chesterfield poultry et demandent d’éviter les « faux espoirs ».

FOLLOW US ON:

bellmady44@gmail.com

Rate This Article: